INFFO FORMATION n°1020 (version pdf)

8,81 HT

Centre Inffo vous offre la possibilité d’acquérir le numéro Inffo formation n° 1020 –L’obligation de formation des 16-18 ans : une nouvelle chance pour les décrocheurs

Depuis un an, les différents acteurs de l’obligation de formation se sont mis en ordre de marche pour repérer, contacter et accompagner les jeunes décrocheurs de 16 à 18 ans vers une solution adaptée. L’“obligation de formation” est aujourd’hui effective sur tout le territoire. Ainsi, plus de 100 centres Afpa mettent en œuvre la “Promo 16-18”. Ce dispositif du plan de relance propose aux mineurs décrocheurs un accompagnement spécifique de treize semaines axé sur la découverte des métiers.

Catégories : ,

Description

Près de 80 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans aucune qualification et 60 000 mineurs ne sont ni en études, ni en formation, ni en emploi. La loi “pour une école de la confiance” du 26 juillet 2019 a institué une “obligation de formation” qui concerne tout jeune jusqu’à l’âge de sa majorité et prend le relais de l’instruction obligatoire. Elle permet de repérer et d’amener vers un parcours d’accompagnement et de formation les jeunes en risque d’exclusion. Repérés et contactés par les Missions locales et les CIO, ces “décrocheurs” sont suivis individuellement et orientés vers un parcours de remobilisation, un accès à la qualification ou à l’emploi. Parmi les nombreux dispositifs mobilisables : la nouvelle “Promo 16-18”, mise en œuvre par l’Afpa dans le cadre du plan “1 jeune, 1 solution”. Tout l’écosystème de l’orientation et de la formation est mobilisé.

À lire également dans ce numéro :

Le gouvernement se félicite des bons chiffres de “Mon compte formation”

En croissance constante, le nombre d’inscriptions à “Mon compte formation” a dépassé le million au premier semestre. Et le profil des bénéficiaires s’est diversifié. Le succès de la plateforme lancée voici deux ans se confirme. Le développement des abondements, la valorisation du conseil en évolution professionnelle et les mesures de régulation devraient accélérer ces tendances.

Les contours du contrat d’engagement jeune

Le Premier ministre a détaillé, le 2 novembre 2021, les contours du contrat d’engagement jeune (CEJ). Ce parcours sur douze mois maximum privilégie la mise en activité ou en formation à raison de 15 à 20 heures par semaine et prévoit, sous condition de ressources, une allocation mensuelle de 500 euros. “Le contrat d’engagement jeune ne vient pas s’ajouter aux nombreux dispositifs existants. Il les remplace, les intègre, les harmonise, les décloisonne, au sein d’un nouveau cadre commun à tous les opérateurs, fondé sur les mêmes règles, les mêmes exigences, et doté de moyens renforcés”, a déclaré Jean Castex, lors de son déplacement à la Mission locale de Vitry-sur-Seine. Le CEJ remplacera progressivement la Garantie jeunes à partir du 1er janvier 2022 et sera totalement déployé en mars 2022.

Infographie – Chiffres-clés du plan “1 jeune 1 solution”

Le Comité d’évaluation du plan France Relance, présidé par Benoît Cœuré, a présenté en octobre 2021 son premier avis sur ce plan doté de 100 milliards d’euros. Un important chapitre est consacré au plan “1 jeune 1 solution”, lancé en juillet 2020 pour compléter les mesures de soutien à l’emploi, de formation et de lutte contre la précarité en direction des jeunes, quel que soit leur profil.

La formation à distance, grande gagnante de la crise

Avec la crise sanitaire, la perception par les entreprises de la formation à distance a radicalement changé. Elle n’est plus considérée comme un simple complément à la formation en présentiel. C’est ce que montre l’enquête réalisée par Unow sur “Les compétences et la stratégie de formation des entreprises en 2021”.

Créer un podcast de formation

Les podcasts learning ont le vent en poupe. Pour les apprenants, ils constituent une alternative intéressante au tout-écran de la formation à distance. Encore faut-il qu’ils soient attractifs.

Apprentis recrutés par les collectivités territoriales : pérennisation du financement de la formation

Les ministres du Travail et de la Fonction publique, les représentants des collectivités territoriales et le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) ont conclu en octobre 2021 un accord-cadre dont l’objectif est principalement de pérenniser le financement des recrutements d’apprentis par les collectivités territoriales.

SNCF Réseau transforme son appareil de formation pour préparer aux métiers de demain

La filiale du groupe SNCF qui gère le réseau ferré s’est engagée dans une stratégie de développement des compétences ambitieuse. Elle se concrétise par un investissement de près de 100 millions d’euros dans de nouveaux sites de formation, par une refonte complète des outils pédagogiques et par le déploiement d’une plateforme de gestion des parcours.

R&D – Sens de la formation et capital culturel : comprendre et prévenir le risque de perte de sens chez l’adulte apprenant

Comment aider un apprenant à éclairer ses expériences de vie et à donner un sens à son projet ? Nadia Baatouche, docteure en psychologie, invite à prendre conscience du cadre d’une subjectivité intérieure et d’une objectivité extérieure. Chaque apprenant est invité à une médiation entre ces deux pôles. Un projet de formation et de vie, objectivé et signifiant, peut alors être mis en œuvre.

Territoires d’industrie dresse un point d’étape

Parmi les enjeux du programme Territoires d’industrie, figure le développement des compétences industrielles, la formation et la mobilité des salariés. Où en est-t-on trois ans après le lancement du dispositif par le Conseil national de l’industrie ?

Vu d’ailleurs – À Malte, des cursus enrichis d’études de cas réels

Au Malta College of arts, science and technology (MCAST), l’institution phare de l’île de Malte en matière de formation professionnelle, les apprenants apprennent à partir d’études de cas réels. Une alternative à l’apprentissage qui pourrait faire école.

Itinéraire – Laurence Louvat, du tarmac aux vergers

Après vingt passés dans l’écosystème d’Aéroport de Paris, Laurence Louvat s’apprête à ouvrir une ferme agroécologique en Dordogne. Encore un projet de néorurale ? La reconversion est aussi radicale que mûrement réfléchie et savamment préparée.